Informations

Tout d’abord, les élèves accueillis à St Joseph doivent être de culture amérindienne. Ils vivent tous dans l’une des 20 maisons familiales du campus, en petits groupes de 10 à 12 camarades.
Ces enfants ont de la chance d’avoir eu une place, car plus d’une centaine d’autres petits Amérindiens sont sur notre liste d’attente. Nos plus jeunes pensionnaires ont six ans ; les plus âgés vont au lycée.
Le profil de nos nouveaux arrivants correspond en général aux caractéristiques suivantes :

  • 22% proviennent de la réserve de Lower Brule
  • 20% de celle de Rosebud
  • 15% de celles de Crow Creek ou de Pine Ridge. Tous sont issus de familles démunies.
  • Tous sont issus de familles défavorisées.
  • 48% sont de confession catholique, 24% de confession épiscopale.

Le suicide est un fléau qui frappe de plein fouet la jeunesse amérindienne, avec un taux trois fois supérieur au chiffre national pour cette tranche d’âge.

Ils sont de plus en plus exposés à la consommation de drogue et d’alcool, et à la délinquance en bande. Ces conduites à risque, ainsi que d’autres, sont fréquentes dans les réserves. Elles détruisent les familles et mobilisent des aides financières qui pourraient servir à d’autres causes urgentes.