La légende de l’attrape rêves

Il y a bien longtemps, lorsque le monde était encore récent, un ancien guide spirituel lakota eut une vision alors qu’il était sur une montagne. Dans sa vision, Iktomi, l’esprit farceur et grand sage, apparut sous la forme d’une araignée. Iktomi lui parla dans une langue sacrée. Alors qu’il parlait, Iktomi prit le cerceau de saule de l’ancien, fait de plumes, de crins de chevaux, de perles et d’offrandes, et commença à tisser une toile.

Recevez gratuitement la brochure de l’attrape-rêves avec les instructions pour fabriquer votre propre attrape-rêves

Il parla à l’ancien des cycles de la vie; comment nous commençons notre vie en tant que bébés, pour ensuite passer par l’enfance et l’âge adulte. Finalement, nous atteignons la vieillesse, âge auquel les autres doivent s’occuper de nous comme des enfants, complétant ainsi le cycle de la vie. « Mais, » dit Iktomi alors qu’il continuait de tisser sa toile, « chaque étape de la vie connait ses propres forces; des bonnes et des mauvaises. Si tu écoutes les bonnes, elles te guideront dans la bonne direction. Mais si tu écoutes les mauvaises, elles te guideront dans la mauvaise direction et risqueront de te faire du mal. Donc ces forces peuvent aider, ou interférer avec l’harmonie de la Nature. » Alors que l’araignée parlait, elle continuait à tisser sa toile.

Après avoir fini de parler, Iktomi donna la toile à l’ancien et lui dit, « La toile est un cercle parfait avec un trou au centre. Utilise la toile pour aider ton peuple à atteindre ses buts, en faisant bon usage de ses idées, ses rêves et ses visions. Si tu crois au grand esprit, la toile attrapera tes bonnes idées et les mauvaises passeront au travers du trou. » L’ancien fit part de sa vision au peuple et désormais, beaucoup d’Indiens accrochent un attrape-rêves au-dessus de leur lit pour filtrer leurs rêves et visions. Les bons sont capturés dans la toile de la vie et portés par le peuple, mais le mal présent dans leurs rêves tombe dans le trou au centre de la toile et disparait de leur vie. On raconte que l’attrape-rêves détient le destin du futur.